Zoom sur la troupe Costières et Trapillons

Déjà plus de vingt ans que la troupe cournonnaise « Costières et Trapillons » creuse ses sillons sur la scène du théâtre amateur et a su fidéliser un large public. Selon Cocteau « Une pièce de théâtre devrait être écrite, décorée, costumée, accompagnée de musique, jouée, dansée par un seul homme. Cet athlète complet n’existe pas. Il importe donc de remplacer l’individu par ce qui ressemble le plus à un individu : un groupe amical. »

Parmi les comédiens de la troupe se révèlent des auteurs, des décorateurs, des machinistes, des costumiers, des magiciens, des chanteurs, des danseurs, des poètes, des metteurs en scène, des accessoiristes, qui vont ensemble œuvrer à la réalisation d’un nouveau spectacle vivant. Toutes les appétences sont mises à profit des besoins collectifs et la transmission des savoirs s’organisent naturellement.

Le répertoire a varié au gré des saisons et des envies de chacun. Un porteur de projet peut choisir de s’attaquer à Malraux ou à Molière, ou encore se lancer dans une création de bout en bout. Pas de règles, mais un cadre dans lequel chacun pourra s’inscrire à sa guise et travailler ensuite en toute confiance.

Elle présente, avec l’aide de la municipalité qui prête une salle, son premier spectacle interactif : « 18 impasse des Costières ». L’aventure a commencé !

La troupe est allée du théâtre de boulevard aux pièces d’auteurs, avec l’envie d’aborder le théâtre autrement. Elle pratique un théâtre éclectique et s’enrichit de nouveaux textes et de rencontres avec d’autres comédiens amateurs et professionnels.

Après Nanard et Marinette, ce fut l’approche des grands auteurs Goldoni à Grumberg en passant par Woody Allen, Jaoui\Bacri, Luigi Lunari, Marivaux. Ce fut aussi une adaptation de Scènes de la vie conjugale (Ingmar Bergman), une tragédie musicale « Misterioso1199 » (Koffi Kwahulé).

Mais aussi des créations originales « Ciel magnifique, pas un nuage » récit d’une vie, « Le bistrot chez Georges » et « Parlez moi de Georges » (joué en 2016 à l‘Espace Brassens à Sète) « Se souvenir, ne plus pleurer » lectures/témoignages de la période 39-45.

Ce fut aussi les festivals de théâtre de rue, la reconnaissance dans les festivals de théâtre amateurs, la participation au Téléthon, à la Foire de la Saint-Maurice, avec le CCAS, avec Le pari solidaire, La nuit des Citrouilles. C’est également se joindre au Conservatoire municipal de Cournon d’Auvergne pour le Festival international de Belford, pour Musicom. Costières joue aussi pour des aides humanitaires (ACFYE yémen, le Mali, les Couleurs pour l’Enfance, Rêves 63, Zonta, Lions’Club).

Costières et Trapillons bénéficie d’un partenariat avec La Baie des Singes et le service culturel de Cournon d’Auvergne et de l’appui de la municipalité.

En 2015, l’association s’est enrichie d’un atelier d’écriture qui vient de terminer la nouvelle création « En compagnie d’Elomire » qui a commencé ses représentations début 2019.

Et le trio « Les Tzingara » s’est créé au sein de la troupe, 3 musiciens jouent des musiques Tziganes et des pays de l’Est. Leur premier CD a été enregistré en Avril 2018.

Actuellement la troupe compte une vingtaine de personnes d’horizons divers.

Depuis 23 ans, Costières et Trapillons suit un parcours riche en créations, en récréations, en amitié, découvertes, rencontres, partages et apprentissages.

Prochain rendez-vous le 28 mai à 20h30 à la salle des fêtes de Vic le Comte.