Auvergne laïque, dernière édition / FEDERAL

Conviction, implication, reconnaissance, récompense : émotion

« Le blé et la reconnaissance ne poussent qu’en bonne terre » a dit le poète qui s’y connaissait dans l’art de manier le verbe. La surprise a été à la hauteur de l’action pour le président Edouard Ferreira en conclusion de l’Assemblée Générale 2020 à Maringues. Infatigable laboureur d’idéal au sein de la FAL 63, il a reçu des mains du sénateur Eric Gold la médaille de reconnaissance du Sénat pour son implication et son travail parfois-souvent- ingrat qui a conduit au redressement de la Fédération des Associations Laïques du Puy-de-Dôme.

C’est en tant que militant laïc convaincu et en connaisseur éclairé du fonctionnement de la FAL qu’Eric Gold a tenu à honorer Edouard Ferreira . « Mes remises de médailles sont plutôt rares car je veux  leur garder toute leur valeur conférée par leur caractère exceptionnel » dira l’Elu félicitant et remerciant le Président. Et Edouard Ferreira l’a bien compris quand, surprise aidant, l’émotion a pris le pas sur la solennité du discours.

Son humanisme coutumier a vite repris le dessus : en quelques mots de remerciements  à l’attention du Sénateur et de l’Assemblée, il a associé Philipp Tchilinghirian, le directeur des services, le personnel de la FAL et les élus du Conseil d’Administration qui ont su faire cause commune pour sortir le bateau FAL 63 de la tempête même si, tous le savent, la route est encore longue et pentue. « La liberté est une médaille à deux faces, la vôtre est celle d'autrui » : Félicitations et merci, cher Edouard, de nous donner l’occasion de faire vivre l’idéal laïc de l’Education Populaire.