L’huile sur le feu

par Alain Bandiéra

Indépendamment de tout complotisme, il y a incontestablement une corrélation entre la crise qui ébranle le gouvernement et agite le pays et l’incendie de la cathédrale de Paris. Pour l »instant, aucune rumeur n’a imputé aux gilets jaunes la catastrophe qui frappe Notre Dame. On s’aperçoit aussi au fil des jours et à mesure que l’opinion se libère et que l’affliction n’est pas si unanime qu’on le pouvait croire tout d’abord. La consternation ni le chagrin n’ont aveuglé les Français dont un grand nombre veut poursuivre l’insurrection. L’incendie ne suffit plus à faire diversion. Il semblerait qu’un effet « gilet jaune » gagne l’opinion et embrase le peuple : voilà qu’il ne s’en laisse plus conter ; les trémolos du président ne l’attendrissent pas. Plus que le programme de restauration de la cathédrale, les citoyens attendent de pied ferme les résultats du grand débat dont ils ont compris déjà qu’ils seraient pipés, et que la parole qu’on a feint de leur accorder leur a été en vérité dérobée. Le chef de l’Etat est allé trop loin dans le mépris et dans l’arrogance. Il aura du mal à s’en remettre, et ses morceaux de bravoure oratoires ne le serviront plus.

Quant aux généreux mécènes qui jettent l’argent par les ogives quand la pauvreté gagne le pays et les classes sociales les plus modestes, qui déversent une partie de leur grande fortune sur les débris de la cathédrale, ils n’impressionnent plus personne. C’en est fini de la soumission, aux radars qui verbalisent le peuple et qu’on vandalise, aux grands seigneurs qui font la pluie et le beau temps de la politique et de l’emploi et qui gratifient d’indemnités dérisoires les salariés qu’ils laissent sur le parvis de leurs usines délocalisées.

Un magazine bien connu titrait récemment en première page – fustigeant l’aveuglement (et la surdité) du président devant la colère de ses sujets : « droit dans le mur ». Doit-on craindre que le mur ne s’effrite et s’effondre aussi violemment que la flèche de Notre Dame fauchée par les flammes ?