Auvergne laïque, dernière édition / DOSSIER

Association Laïque des Amis de Pierre Brizon

« Avec la jeunesse dans la tombe, les meilleures générations sacrifiées, la civilisation en partie détruite, la fortune perdue, la désolation partout, une victoire serait-elle une victoire? »
Ainsi s'exprimait devant l'assemblée nationale, Pierre Brizon, député-maire de Franchesse, le 24 juin 1916 ; il fut un des 3 députés français à refuser le vote des crédits de guerre.

Il n'est donc pas surprenant que l'Association Laïque des Amis de Pierre Brizon et des Monuments Pacifistes et Républicains de l'Allier ait été fondée à Franchesse, le 24 juin 2004 et qu’elle se rallie à la mémoire de Pierre Brizon, grande figure du pacifisme militant, dont elle se propose d'abord de faire connaître le rôle historique.

Elle se donne aussi pour but de recenser, de protéger et de faire connaître les monuments pacifistes, antimilitaristes et républicains de l'Allier. Elle travaille sans relâche à la réhabilitation des Fusillés pour l'exemple et participe aux nombreuses campagnes menées à l'initiative de la Libre Pensée, de la Ligue des droits de l'homme, de l'Association Républicaine des Anciens Combattants, de l'Union pacifiste de France et de nombreuses autres associations et organisations pour la réhabilitation collective des 639 fusillés pour l'exemple de 1914-1918.

L'association donne aussi la parole aux femmes dans la guerre et à cette autre forme d'héroïsme à qui les honneurs militaires n'ont pas été rendus. Deux conférences leur sont consacrées : « Femmes européennes en grève pendant la 1ère guerre mondiale), « Femmes contre la guerre, des femmes pacifistes dans la résistance à la guerre en France ». Une L'association multiplie donc rassemblements et conférences en faveur du courant pacifiste, édite un bulletin annuel et présente une exposition itinérante.

Elle a honoré de deux colloques la commune de Pierre Brizon, en collaboration avec la Libre pensée, sur les résistances pacifistes, en France et dans le monde, à la guerre de 14/18 ; les actes de ce dernier colloque sont en vente auprès de l'association.

Signalons enfin qu'une délégation de 25 personnes de l'Allier a participé, le 6 avril 2019 à Chauny, au rassemblement d'inauguration du monument national de réhabilitation des Fusillés pour l'exemple.

LES RASSEMBLEMENTS

C'est à Franchesse, autour du 24 juin, que l'association, chaque année, tient son assemblée générale annuelle, rappelant ainsi le vote historique de Pierre Brizon et de deux autres députés, Jean-Pierre Raffin-Dugens et Alexandre Blanc contre les crédits de guerre.

Réunissant un grand nombre d'associations et d'organisations pacifistes, devant le monument pacifiste de Rocles et autour du 11 novembre, un rassemblement annuel a lieu pour la réhabilitation des Fusillés pour l'exemple, contre toutes les guerres d'hier et d'aujourd'hui.

A Lapalisse, place du 14 juillet, les membres de l'association, les élus locaux, la libre pensée et le parti radical de gauche se rassemblent devant la statue en hommage « aux défenseurs de la République victimes du coup d'Etat du 2 décembre 1851 »

L'activité de l’association témoigne d'un véritable rayonnement historique ; elle dépasse en effet très largement les champs de bataille de 14/18, et elle dénonce toutes les violences de l'histoire qui se sont abattues sur les hommes, les guerres et toutes les formes d'oppression, fidèle en cela au programme même de Pierre Brizon. « À bas le militarisme qui nous écrase !... À bas les conquêtes coloniales par le fer, par le feu et par le sang ! » déclarait le député-maire, également défenseurs des luttes ouvrières et des paysans, dont il était le descendant. Rien d'étonnant donc que ce mouvement pacifiste concerne aussi notre histoire contemporaine.

POUR LA REPUBLIQUE 

Le dernier rassemblement de l'association s'est tenu à Vichy, place de la République. Une statue, érigée en 1904, porte les inscriptions «  Ville de Vichy » « A tous ceux qui par leur sacrifice ont contribué à la libération de la République ». Olivier Mathieu a rappelé combien les conquêtes démocratiques et sociales étaient à ce jour toujours menacées par les mesures « d'un gouvernement liberticide », et le danger que ces mesures présentent en particulier pour la laïcité.

Le rassemblement s'est terminé, rue de Vingré, en hommage aux 6 fusillés pour l'exemple.

C'en est donc fini des symboles bellicistes, de l'exaltation patriotique inscrits dans les monuments aux morts. Les nouvelles commémorations honorent la souffrance des hommes et plaident pour la défense des valeurs républicaines que la paix seule permet de mettre en œuvre. Cette signification nouvelle donne aux monuments de pierre une nouvelle postérité. Quant au travail de l'association dont Olivier Mathieu est le président, il prouve que la laïcité détermine aussi une lecture – militante – de l'histoire des hommes.

Pour en savoir plus :

Olivier Mathieu,
président de l'association laïque des amis de Pierre Brizon
9 rue des oeillets 03100 Montluçon
06 08 72 58 14
olivier.fm.mathieu@wanadoo.fr

Le pacifisme dans le Puy-de-Dôme

L’œuvre de réhabilitation des fusillés pour l'exemple est une entreprise nationale. Une association clermontoise déploie aussi une activité et un militantisme intenses dans la propagande pour la paix et la réhabilitation des malheureux fusillés pour l'exemple, dont le destin ne cesse de scandaliser les hommes.

Pour information

Mercredi 18 mai, dans le hall d'accueil de la Coloc'de la Culture a été inaugurée une exposition intitulée « Maudite soit la guerre, réhabilitation collective des fusillés pour l'exemple » pendant la guerre de 1914-1918. La manifestation était présentée à l'initiative de La Libre Pensée, de La Ligue des droits de l'Homme (région Auvergne), de l'Université populaire et citoyenne, de l'Arac 63 et de l'Association laïque des Amis des monuments pacifistes du Puy-de-Dôme