Si le message ne s'affiche pas correctement, cliquez ici pour lire la version en ligne
Auvergne laïque n° 484 - janvier/février 2020


EDITO

Le temps au temps

Maurice Chevalier chantait dans l’insouciance des annĂ©es folles « dans la vie faut pas s’en faire […] Tout ça s’arrangera […]», un refrain lĂ©gendaire laissant penser que rien dans la vie ne vaut la peine de s'inquiĂ©ter. Relativiser les coups durs ou conseil insouciant ; il y a de ça dix-huit mois la FAL aurait pu faire preuve de suffisance et d’égarement en poussant la chansonnette. Fortement affaiblie, elle a dĂ» faire fi de sarcasmes acerbes, blessant les Ă©lus et salariĂ©s solidaires devant l’adversitĂ©. Sa nĂ©crologie Ă©tait dĂ©jĂ  Ă©crite mais n’en dĂ©plaise Ă  certains, elle est toujours lĂ . Il y a quinze mois, malgrĂ© les critiques sournoises et des allĂ©gations de disparition Ă  très court terme, la FAL acculĂ©e dans ses responsabilitĂ©s s’arrachait autant que faire se peut dans ses tâches, guidĂ©e par un appui juridique extĂ©rieur respectueux et rigoureux ; elle est toujours lĂ . Il y a un an pour les vĹ“ux, non sans crainte lĂ©gitime, la FAL posait les Ă©chafaudages et entamait les travaux de restauration de la maison, toute la maison. Le chantier devait rĂ©pondre aux dĂ©fis incontournables Ă  son rĂ©tablissement. Aujourd’hui, les clabaudeurs malveillants se font encore plaisir bien inutilement car la FAL est toujours lĂ , avec une santĂ© retrouvĂ©e et maĂ®tre de son destin. Avec le temps, du courage et de la persĂ©vĂ©rance, elle a fait preuve de patience et de rigueur. L’avenir est de nouveau plus visible et lisible. La FAL a fait le job !  [...] 

« Tes père et mère honoreras[…] » etc. Devoirs d’enfants : un nouvel ordre moral ?

Textes cités et présentés par Alain Bandiéra

La preuve n'est plus Ă  faire de la nĂ©cessitĂ© d'une corrĂ©lation entre droits et devoirs, telle qu'elle est Ă©noncĂ©e par Daniel Selbourne dans son livre « le principe du devoir Â» : « les devoirs sans droits rendent les hommes esclaves, les droits sans devoirs rendent les hommes Ă©trangers les uns aux autres Â» ; telle qu'elle apparaissait dĂ©jĂ  dans les mĂ©moires de l'abbĂ© GrĂ©goire : « Dans les dĂ©bats sur la dĂ©claration des Droits, j'insistai pour qu'on y joignĂ®t la question des devoirs qui leur sont corrĂ©latifs Â» Ă©crivait l'abbĂ© philosophe.

Cette corrélation n'exclut pas les enfants des exigences qu'elle implique.

Pendant très longtemps, pourtant, la notion de devoir l'emporte dans toutes les préoccupations éducatives, comme si le devoir était inséparable de la formation du citoyen. Et c'est sous ce terme qu'on désigne encore - jusque dans les polémiques - le travail personnel qu'on exige d'un écolier. C'est pourtant au nom de la liberté - en particulier de la liberté du jeu – que les adversaires des devoirs à la maison préconisaient leur suppression.

Les enfants aussi ont bĂ©nĂ©ficiĂ© du grand mouvement d'Ă©mancipation qui a suivi mai 68, engendrĂ© par les protestations des Ă©tudiants qui se rĂ©voltaient contre le joug et les contraintes d'une universitĂ© totalitaire et d'une confrĂ©rie de mandarins arrogants. Ce que revendiquait la jeunesse en rĂ©volte, c'Ă©tait de lever le silence qui pesait sur elle, c'Ă©tait la lĂ©gitimitĂ© de sa parole, le droit de contribuer aux dĂ©cisions et aux institutions qui la concernaient. C'est grâce Ă  ces revendications que les Ă©lèves des collèges et des lycĂ©es ont gagnĂ© le droit d'ĂŞtre reprĂ©sentĂ©s dans les conseils de classe ; c'est aussi sur ces aspirations de libertĂ© qu'on a mis en place certaines structures qui ont substituĂ© la coopĂ©ration au cours magistral, l'accompagnement et l'Ă©coute des Ă©lèves Ă    [...] 

Vie fédérale

Formation BPJEPS : nouvelles dates en avril

Vous souhaitez devenir animateur ?
La Ligue de l'Allier, en partenariat avec la Ligue 63, propose une formation BPJEPS Loisirs Tous Publics.
Le Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l’Éducation Populaire et des Sports, mention Loisirs Tous Publics, est un diplĂ´me de niveau IV (niveau BAC), dĂ©livrĂ© par le Ministère des Sports et le Ministère de l’Éducation Nationale, de la   [...] 

Cérémonie des vœux

Mardi 21 janvier, Édouard Ferreira, entourĂ© de membres du Conseil d’Administration, a accueilli les personnels de la FAL-63 et les reprĂ©sentants des secteurs sportifs UFOLEP/USEP pour la traditionnelle cĂ©rĂ©monie des vĹ“ux. RĂ©pondant Ă  une attente des personnels, le PrĂ©sident a fait l’état des lieux de la maison FAL après la pĂ©riode troublĂ©e qui vient heureusement de se terminer par la   [...] 

Orbeil, moment intense de vie communale : valorisation de l’Amicale Laïque d’Orbeil par le Maire

Fait rarissime dans le monde associatif : qu’une Amicale LaĂŻque soit reconnue comme un incontournable acteur dans l’animation des territoires en plus de sa contribution Ă  la cohĂ©sion sociale. Il est heureux de dĂ©couvrir l’initiative lĂ©gitime de la commune d’Orbeil faisant la preuve de sa reconnaissance envers l’Amicale LaĂŻque locale, prĂ©cieux partenaire dans le chantier considĂ©rable de la vie communale.

   [...] 

FDVA 2020, des financements pour les associations

Dans le cadre du Fonds pour le DĂ©veloppement de la Vie Associative (FDVA), les associations peuvent solliciter des financements au titre de 2020.

Pour dĂ©poser une demande de subvention il est indispensable de consulter la note d'orientation rĂ©gionale 2020 qui prĂ©cise notamment les associations Ă©ligibles, les prioritĂ©s concernant les actions pouvant faire l’objet d’un soutien et les modalitĂ©s financières   [...] 

DOSSIER

Place au enfants !

par Alain Bandiéra

Sous le titre de Le monde enchantĂ© de l'enfance, François Mauriac Ă©crivait un beau texte sur le bonheur d'ĂŞtre enfant, l'Ă©merveillement dont l'enfant sait faire preuve, l'affection qu'il suscite. Victor Hugo tĂ©moignait aussi de la joie que les hommes Ă©prouvent « lorsque l'enfant paraĂ®t Â». Cependant, François Mauriac raconte dans Le Sagoin le suicide d'un malheureux gamin rejetĂ© par tous en raison d'une malformation physique et Victor Hugo, nous l'avons vu dans un prĂ©cĂ©dent dossier, prend la dĂ©fense de tous les enfants esclaves d'une sociĂ©tĂ© industrielle dĂ©shumanisĂ©e.

Et tout au long de notre histoire, tout au long de notre littĂ©rature, puis du cinĂ©ma, cohabitent ces deux types d'enfants, l'enfant magnifique (et magnifiĂ©) et l'enfant misĂ©rable et maltraitĂ©. Il n'y a pas de secret : cet enfant « plus joyeux qu'un soleil levant Â», c'est l'enfant nanti, qui ne souffre de rien, ni du froid, ni de la faim, promis Ă  un avenir radieux. L'autre, c'est l'enfant des pauvres, de la misère, des orphelinats, victime souvent ignorĂ©e de l'injustice, des guerres, des massacres. Parfois un fait divers « spectaculaire Â» remet Ă  la une le martyr d'un enfant, et presque toujours dĂ©plore l'indiffĂ©rence qui entoure ce scandale.

C'est pourquoi Maurice Daubannay s'interroge Ă  juste titre : si les droits de l'enfant ont Ă©tĂ© très largement proclamĂ©s dans le monde, sont-ils vĂ©ritablement et immanquablement appliquĂ©s ? Pourquoi la famine, la violence, l'inceste, n'ont-ils pas Ă©tĂ© Ă©radiquĂ©s de la surface du globe ?

A voir l’indiffĂ©rence – ou l'hostilitĂ© – de certains touristes qui, dans les pays   [...] 

Les droits de l’enfant ? Pas encore… et peut mieux faire !

par Maurice Daubannay, Inspecteur d’Académie honoraire,
Délégué de DEI-France à Clermont-Ferrand (Défense des Enfants International, ONG/ONU)

Le 20 novembre 1989, Ă  l’unanimitĂ©, l’AssemblĂ©e GĂ©nĂ©rale de l’ONU adopte la Convention Internationale des Droits de l’Enfant (CIDE). Seuls deux pays ne l’ont pas ratifiĂ© ensuite : la Somalie (absence d’état de droit) et les États-Unis d’AmĂ©rique. MĂŞme Obama avait promis   [...] 

Rôle et action du Conseil Départemental dans la protection des droits de l’enfant

par Pierre Danel, Conseiller DĂ©partemental du Puy-de-DĂ´me

Le DĂ©partement, c’est-Ă -dire le Conseil DĂ©partemental, est la collectivitĂ© territoriale reconnue « chef de file Â» en matière de politiques sociales et de solidaritĂ© par la loi 7 aoĂ»t 2015 portant sur la nouvelle organisation territoriale de la RĂ©publique (dite « Loi NOTRe Â»). A ce titre, il accompagne les hommes et les femmes   [...] 

Droits de l’enfant : une expo disponible en prĂŞt Ă  la FAL

A l'occasion de l'anniversaire de la Convention internationale des droits de l'enfant, la FAL propose aux Ă©coles, collèges, associations, municipalitĂ©s, une exposition de 50 photos rĂ©alisĂ©es en ombres chinoises par le Collectif Images Auvergne, illustrant les droits, ainsi que des documents d'accompagnement. L'exposition peut-ĂŞtre tout aussi bien un support pour un travail pĂ©dagogique en classe, ou un outil de communication   [...] 

D'une amicale a l'autre

Quand l’Amicale LaĂŻque d’Orbeil nous est contĂ©e

Didier GIRARD, Président, Marc BOUGHON, son prédécesseur, et Gérard GOURBEYRE, Maire

A l'occasion du repas des Anciens et des Amicalistes le 12 janvier dernier, M. Gérard GOURBEYRE, Maire d'Orbeil, a retracé l'histoire de l'Amicale Laïque...

Je voudrais, sans être trop long, vous parler de l’histoire de l’Amicale Laïque d’Orbeil.
L’amicale a Ă©tĂ© crĂ©Ă©e en 1933. Elle est alors prĂ©sidĂ©e par Abel   [...] 

ADACL Saint-Germain-L’Herm : une réalité sociale et économique originale

L’Association de DĂ©veloppement, d’Animation, de la Culture et des Loisirs (ADACL) a Ă©tĂ© crĂ©Ă©e le 20 janvier 1996. Elle est issue d’un comitĂ© des fĂŞtes très actif. Elle existe grâce Ă  l’implication et au dynamisme des bĂ©nĂ©voles. En quelques annĂ©es, elle a grandi jusqu’à compter une dizaine de salariĂ©s, Ă©tendu son champ d’action, multipliĂ© les partenaires et diversifiĂ© ses activitĂ©s :   [...] 

Avec les DDEN

La fraternité : pourquoi ? comment ?

La période inviterait plutôt à parler de solidarité, autrement dit de partage des richesses, de redistribution, de retraites plus justes. Il s’agit là de justice sociale jusque dans son aspect comptable et les citoyens sont en droit d’en bénéficier, c’est d’ailleurs ce qu’ils réclament haut et fort. La fraternité est d’un autre ordre. Elle n’est pas moins nécessaire puisqu’elle parle d’humanité en chacun de nous et qu’il apparait clairement que c’est d’abord et fondamentalement elle qui fait défaut à notre monde dont la crise s’éternise entre inégalités grandissantes et urgence écologique.

Qu’ont donc voulu dire nos pères rĂ©volutionnaires de ce que devait ĂŞtre le monde nouveau, dĂ©jĂ  dĂ©fini par les principes de libertĂ© et d’égalitĂ© que la dĂ©claration des droits de l’homme et du citoyen Ă©nonçait et dont le droit rĂ©publicain devait faire lois, quand ils ont ajoutĂ© ce concept de fraternitĂ© ?

Ce terme peut paraĂ®tre inattendu Ă  cette place d’autant qu’il vient de Robespierre qui l’impose en 1790. C’est en effet lors de son discours sur l’organisation de la garde nationale qu’il ajoute la « fraternitĂ© Â» Ă  la formule « libertĂ©-Ă©galitĂ© Â» pour que ce tryptique soit inscrit sur les poitrines et le drapeau. Il veut marquer par lĂ    [...] 

Education & loisirs

Les soixante ans du ministère de la Culture (1959-2019)

En 1955 Jeanne Laurent (1) Ă©crivait : « Pourquoi l’État depuis près de cent ans a-t-il rarement passĂ© ses commandes d'architecture, de sculpture et de peintures ? … Pourquoi le grand public a-t-il rarement accès aux chefs d'Ĺ“uvre contemporains ? … Pourquoi refusons-nous de voir les problèmes de l'Ă©ducation artistique quand nous prĂ©tendons garantir Ă  tous l'accès Ă  la culture ? …   [...] 

Laïcité. Appel du 9 décembre 2019

Texte proposé par la Ligue des droits de l’Homme, la Ligue de l’enseignement et la Fédération Nationale de la Libre pensée

Notre inquiĂ©tude est grande. Depuis maintenant de trop nombreuses annĂ©es, la laĂŻcitĂ© est l’objet de remises en cause qui en faussent le sens et la portĂ©e. Ses plus anciens adversaires l’utilisent pour exclure une partie d’entre nous et   [...] 

Loisirs

Le temps des fonctionnaires

Nous les fonctionnaires
on est les rois de la terre
sans rien faire sans rien dire
ça tombe dru dans la tirelire
pendant que d'autres suent sang et eau
pour gagner quelques euros.
 
Nous les fonctionnaires
on est peinards toute la carrière
on grimpe les Ă©chelons
comme des rochers un mouflon
le point d'indice
fait du 110
quand pour les non fonctionnaires
il a passé la marche arrière.
 
Dans l'hôpital les infirmières
font   [...] 

Métiers (clichés)

40 ans que je réfléchis
Ă  ce que je pourrais faire dans la vie
on dira j'y mets le temps
mais choisir un métier c'est important
faut pas le choisir sur un coup de tĂŞte
car après on le regrette
 
Comme je suis un peu fainéant
j'ai pensé me faire enseignant
y'a du temps libre y'a des vacances
mais   [...] 

La symphonie de Leningrad (Sarah Quigley)

Notes de lecture

« De la musique avant toute chose ... »

Entre septembre 1941 et dĂ©cembre 1944, après la brutale rupture du pacte germano-soviĂ©tique, les armĂ©es allemandes mirent le siège devant la ville de Leningrad (aujourd'hui Saint-PĂ©tersbourg). Il y eut 1 800 000 victimes civiles russes et 200 000 soldats allemands. C'est dans ce contexte historique que la jeune   [...] 

Divers
FORUM

Blanquer est arrivé (écrire en vain)

par Alain Bandiéra

S'il est vrai que la langue est la pire et la meilleure des choses, comme le disait Ésope, l'Ă©criture a aussi ses perversions. S'il arrive enfin frĂ©quemment que l'on parle pour ne rien dire ; l'Ă©criture aussi peut se caractĂ©riser par la mĂŞme vacuitĂ© que la langue parlĂ©e. Combien de slogans politiques, en particulier, jouent uniquement   [...] 

Le bulletin Auvergne laïque (5 numéros par an) n'est plus diffusé sous forme papier.
Il est désormais diffusé en version numérique, gratuitement, par email
à l'ensemble de nos adhérents, partenaires et contacts.