Si le message ne s'affiche pas correctement, cliquez ici
Auvergne laïque n° 482 - septembre/octobre 2019



EDITO

LA FUMÉE DANS LES YEUX

Alain Bandiéra
Edouard Ferreira

La bĂȘte souple du feu a bondi d’entre les bruyĂšres comme sonnaient les coups de trois heures du matin. [
] Sur l’instant, on a cru pouvoir la maĂźtriser sans trop de dĂ©gĂąts, mais elle a rompu les bras et fatiguĂ© les cervelles de tous les gars. [
] C’était trop tard

C'est par cette mĂ©taphore que Jean Giono Ă©voque les ravages du feu, destructeur indomptable de rĂ©coltes et de forĂȘts. Les Ă©tendues calcinĂ©es que les incendies laissent derriĂšre leur passage ressemblent Ă  ces territoires dĂ©vastĂ©s par la guerre : nombre de victimes invisibles (les Ă©cosystĂšmes en particulier) ne s'en remettent jamais.

Grand dĂ©fenseur de la forĂȘt d'Ă©meraude, Chicot MendĂšs est assassinĂ© le 22 dĂ©cembre 1988 – comme tant d'autres militants Ă©cologiques – par les sbires des grands propriĂ©taires terriens, incendiaires et dĂ©fricheurs de l'Amazonie au profit de l'agriculture intensive. Aujourd'hui, la bĂȘte du feu dĂ©vore la forĂȘt amazonienne et la population du monde entier s'en Ă©meut. D'autant que la catastrophe n'est pas uniquement due Ă  des phĂ©nomĂšnes mĂ©tĂ©orologiques, mĂȘme si elle est immanquablement aggravĂ©e par la sĂ©cheresse et la chaleur.  Bolsonaro, le prĂ©sident brĂ©silien, a trĂšs largement encouragĂ© les pratiques criminelles dont la forĂȘt est depuis longtemps victime et il a trĂšs massivement, au cours de son mandat, amputĂ© le budget de l'Ă©cologie. Totalement discrĂ©ditĂ©, et devant l'ampleur des protestations mondiales, il affirme aujourd'hui sa volontĂ© de dĂ©fendre l’Amazonie. Quel crĂ©dit accorder Ă  un homme qui, dans le dialogue avec le prĂ©sident français, a recours aux insultes misogynes les plus triviales indignes d’un chef d’État ?

D’autres incendies gargantuesques et Ă©cologiquement catastrophiques ont fait des ravages sur notre planĂšte. Le bassin du Congo, l’autre poumon vert, est aussi victime du flĂ©au dĂ©vastateur ; les feux de SibĂ©rie menacent d’accĂ©lĂ©rer la fonte du pĂŽle Nord. Jugeant trop onĂ©reuses les   [...] 

LA LANGUE AU POUVOIR OU LE POUVOIR DE LA LANGUE

Alain Bandiéra

La dĂ©mocratie, c'est aussi le droit institutionnel de dire des bĂȘtises 

François Mitterrand

Tous les hommes politiques – dont les prĂ©sidents de la RĂ©publique - se sont signalĂ©s par une particularitĂ© linguistique, des formules, des tics ou des Ă©carts de langage. L'exercice de la langue est si important en politique que le souvenir des dĂ©clarations prĂ©sidentielles, les grands discours prononcĂ©s dans des occasions exceptionnelles, les diatribes et les Ă©clats de voix laissent souvent un souvenir aussi vif que la postĂ©ritĂ© des mesures ou des dĂ©crets. Il arrive parfois que les actes et les paroles rĂ©vĂšlent des contradictions qui discrĂ©ditent leurs auteurs.

Les prĂ©sidents de la RĂ©publique se caractĂ©risent par un niveau de langue particulier, et, en consĂ©quence, par un niveau de culture qu'ils affichent volontiers, ou qui se rĂ©vĂšle Ă  leur insu. Lors de son Ă©lection, Emmanuel Macron a tenu Ă  signaler son goĂ»t pour l’Ɠuvre de Paul RicƓur ; ce qui lui confĂ©rait d'emblĂ©e le crĂ©dit d'une culture de haut niveau. Sous les diffĂ©rents rĂ©gimes prĂ©sidentiels, la culture contribue manifestement au rayonnement de la France, dont elle maintient et sauve la grandeur.

Sous Nicolas Sarkozy, le niveau culturel se dĂ©grade fĂącheusement et le PrĂ©sident mettra longtemps Ă  surmonter le mauvais tour que lui a jouĂ© Madame de la Fayette et sa « princesse de ClĂšves Â». On a prĂ©tendu qu'Ă  la suite de cette bĂ©vue, Nicolas Sarkozy s'Ă©tait mis Ă  lire.

Il y a loin cependant du vibrant « Je vous ai compris Â» prononcĂ© Ă  Alger par le GĂ©nĂ©ral De Gaulle, le perfide « Vive le QuĂ©bec libre Â» du mĂȘme GĂ©nĂ©ral, qui a enflammĂ© toute une communautĂ©, au « Casse-toi pau'v con Â» de Nicolas Sarkozy ou au Â« Le combat des femmes m'a permis d'ĂȘtre un meilleur pĂšre Â» de François Hollande : peut-on parler alors de dĂ©cadence ou de dĂ©mocratisation de la langue des   [...] 

Vie fédérale

Rapport financier 2018

(qui n’avait pu ĂȘtre publiĂ© dans le n°481 faute de place)

Procédure de sauvegarde

Mise en Ɠuvre Ă  compter de l’audience au TGI du 4 novembre 2018 suite aux procĂ©dures d’alerte soulevĂ©es par le cabinet QUBBE.

6 mois d’une premiĂšre phase de la pĂ©riode d’observation

Nomination d’un administrateur juridique et d’un mandataire juridique

Audience au TG du 11 avril   [...] 

USEP : le guide pratique 2019-2020

Destiné aux écoles et à nos amicales, ce document donne toutes les informations utiles pour participer et faciliter la pratique sportive des jeunes scolaires dans le cadre associatif : modalités d'affiliation, inscription et commande des licences, calendrier des épreuves, ressources matérielles disponibles.
Il signale les Ă©vĂ©nements et opĂ©rations exceptionnels auxquels concourir au cours de   [...] 

Les réussites dans nos associations : palmarÚs 2019

Mardi 2 juillet dernier, s'est déroulée à la Maison des Sports de Clermont-Ferrand, la traditionnelle cérémonie de valorisation des groupes d'activité culturelle et des équipes sportives de nos associations qui se sont distingués par un fort engagement et une réussite plus particuliÚre au cours de l'année écoulée.
Le prĂ©sident Edouard Ferreira et les prĂ©sidents de l'UFOLEP et de l'USEP Ă©taient entourĂ©s   [...] 

Un automne au Grand Panorama

L’environnement naturel dans lequel baigne le Grand Panorama commence Ă  revĂȘtir ses couleurs d’automne. Les feuilles des arbres virent au rouge, orange, jaune. Les vacanciers estivaux ont dĂ©sertĂ© plages et sentiers, les campings et hĂŽtels baissent les rideaux pour s’octroyer un temps de repos, les oiseaux se rassemblent pour l’immigration. Le lac et ses environs invitent Ă  prĂ©sent Ă  profiter   [...] 

DOSSIER

La nouvelle postérité des monuments aux morts :

un autre regard, un autre message

Dossier rĂ©alisĂ© par Alain BandiĂ©ra, avec les contributions d’Olivier Mathieu, de Christian Guy et Annette Guillaumin

La derniĂšre commĂ©moration de 1918 a accordĂ© une grande place aux monuments dont les longues listes des victimes, gravĂ©es dans la pierre et le bronze, tĂ©moignent toujours d'une inconcevable barbarie, d'une hĂ©catombe insupportable. L'Ă©quivoque demeure dans la fonction premiĂšre de ces « tĂ©moignages pĂ©trifiĂ©s » : s'ils sont d'abord la marque du deuil terrible qui a frappĂ© le pays et veulent faire Ɠuvre de reconnaissance Ă  l'Ă©gard du sacrifice des victimes, ils prennent en mĂȘme temps le relais des grands discours cocardiers qui ont magnifiĂ© l'enrĂŽlement des soldats, jetĂ©s – pour la plupart malgrĂ© eux – dans un des plus formidables carnages de l'histoire. Ils s'appliquent Ă  faire Ɠuvre de consolation.

Bien des monuments portent dans leur agencement les signes de la vaillance et de l'héroïsme, célébrant le courage des poilus, l'arme brandie, marchant allÚgrement à l'offensive.
Étroitement inscrit dans le paysage local du plus petit village, Ă©lĂ©ment banalisĂ© d'un site familier, le monument aux morts est peu Ă  peu tombĂ© dans l'indiffĂ©rence quand le souvenir de la guerre s'estompe, que les derniers combattants et mutilĂ©s disparaissent : Il est inĂ©vitable – et salutaire - que « le sang sĂšche vite en entrant dans l'histoire Â».

Mais voilĂ  qu'on porte sur les monuments un regard neuf. VoilĂ  que de jeunes Ă©crivains Ă©voquent la guerre qu'ils n'ont pas connue, surmontant leur ignorance de l'histoire par le pouvoir incantatoire de l'Ă©criture. VoilĂ    [...] 

Une exposition consacrée aux monuments aux morts

L'Amicale laïque de Billom a soutenu le projet d'une exposition consacrée aux monuments aux morts, exposition présentée au public en novembre 1918, destinée à la réhabilitation et apportant sa pierre à l'édification de la paix.
Christian Guy pour les photos, et Annette Guillaumin pour les textes ont conçu et réalisé ce formidable travail de mémoire.

Extrait du discours d'inauguration   [...] 

Association LaĂŻque des Amis de Pierre Brizon

« Avec la jeunesse dans la tombe, les meilleures gĂ©nĂ©rations sacrifiĂ©es, la civilisation en partie dĂ©truite, la fortune perdue, la dĂ©solation partout, une victoire serait-elle une victoire? Â»
Ainsi s'exprimait devant l'assemblĂ©e nationale, Pierre Brizon, dĂ©putĂ©-maire de Franchesse, le 24 juin 1916 ; il fut un des 3 dĂ©putĂ©s français Ă  refuser le vote des crĂ©dits de guerre.

Il n'est donc   [...] 

Des monuments pacifistes

Des monuments pacifistes dans l'Allier

Se souvenir est un devoir


En guise de profession de foi

« Se souvenir est un devoir », se souvenir que cette hiĂ©rarchie militaire a condamnĂ© Ă  mort 2.400 poilus et fait, en 4 ans, fusiller 639 d'entre eux pour l'exemple, des victimes d'une « justice » de terreur. Les autres, condamnĂ©s aux travaux forcĂ©s, dĂ©cĂ©deront   [...] 

D'une amicale a l'autre

Mirefleurs, mille fleurs.

Au plan sĂ©mantique, le rapprochement est aisĂ© : il a Ă©tĂ© maintes fois utilisĂ©. A Mirefleurs comme Ă  Millevache, le nombre mille n’a pas de vertu cardinale mais signifie la multitude. Il sied Ă  cet ancien village vigneron qui domine le val d’Allier et la zone alluvionnaire car il en montre le dynamisme via les 20 associations locales officiellement rĂ©pertoriĂ©es.   [...] 

Ceyrat – Danses d’ailleurs et d’ici

Il y a 2 ou 3 ans, la section danse du Foyer des Jeunes de Ceyrat dĂ©cide de devenir une association Ă  part entiĂšre : Danses d'ailleurs et d'ici.

Et tout de suite (« aux Ăąmes bien nĂ©es la valeur n'attend pas le nombre des annĂ©es Â») tout de suite donc, ces danses d'ailleurs et d'ici se mettent Ă  faire tourner le monde   [...] 

Avec les DDEN

CongrĂšs des DDEN

   Les DDEN rĂ©unis en congrĂšs annuel ont approuvĂ© le 16 juin Ă  l’unanimitĂ© la RÉSOLUTION GÉNÉRALE suivante : 

« RĂ©unis du 14 au 16 juin 2019, Ă  Rennes, pour leur 105Ăšme congrĂšs national, les DĂ©lĂ©guĂ©s DĂ©partementaux de l’Éducation Nationale rappellent que l’avenir de notre pays repose, en partie, sur la qualitĂ© de son Ă©cole publique, laĂŻque. L’investissement consacrĂ© Ă  ce maillon est dĂ©terminant pour notre cohĂ©sion nationale. L’enjeu rĂ©publicain de l’Ecole laĂŻque est la RĂ©publique et rĂ©ciproquement.

Pour servir l’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral, face aux diversitĂ©s dĂ©mographiques, gĂ©ographiques et sociales, la puissance publique n’a d’obligation constitutionnelle qu’à l’égard du seul service public laĂŻque d’éducation. Les DDEN dĂ©noncent les aides et privilĂšges croissants que la puissance publique accorde Ă  une concurrence privĂ©e, qui fonctionne et s’administre sur le mode libĂ©ral pour des intĂ©rĂȘts particuliers ou communautaristes. L’instruction obligatoire Ă  3ans offre une nouvelle manne Ă  l’enseignement privĂ©. Les DDEN affirment qu’une instance indĂ©pendante telle que le CNESCO (Conseil National d’Evaluation du SystĂšme Scolaire) est indispensable Ă  une Ă©valuation impartiale du systĂšme Ă©ducatif et souhaitent son maintien

· Au nom de l’intĂ©rĂȘt de l’enfant : L’École publique a l’obligation d’accueillir tous les jeunes, au-delĂ  de l’origine des familles, des inĂ©galitĂ©s sociales et des convictions particuliĂšres des uns et des autres. Elle doit rĂ©pondre Ă  l’exigence de laĂŻcitĂ©, Ă  l’accĂšs Ă  une culture commune partagĂ©e afin de devenir des citoyens libres et responsables.

Les DDEN revendiquent le maintien de la semaine de quatre jours et demi pour allĂ©ger les journĂ©es scolaires. Le statut dĂ©rogatoire   [...] 

Education & loisirs

Stage Danses du Sud de l’Europe

23 et 24 novembre - Salle Leclanché à Clermont-Ferrand

La commission de bĂ©nĂ©voles « Danses du Monde Â», Ɠuvrant au sein du service culturel de La Ligue de l’Enseignement (FAL 63) vous propose un deuxiĂšme stage de Danses du Monde :

Stage de Danses du Sud de l’Europe, animĂ© par Sylvie Berger et Serge Desaunay, les 23 et 24 novembre Ă  Clermont-Ferrand.

Puisant   [...] 

L’accordĂ©on dans le grenier

A mon pĂšre
de Michel Collonge


Les dimanches d'été
mon pĂšre monte dans le grenier
il tire une chaise
devant la fenĂȘtre ouverte
 
puis sur ses genoux délicatement
il installe l'accordéon
ses doigts jouent d'abord
sans toucher les boutons
pour une silencieuse répétition
puis une minute d'hésitation
et les doigts jouent pour de bon.
 
Les doigts calleux   [...] 

Lire des histoires aux enfants avec Lire et faire lire !

Depuis sa crĂ©ation en 1999, Lire et faire lire permet Ă  des bĂ©nĂ©voles de plus de 50 ans de lire des histoires aux enfants. Ce sont aujourd’hui plus de 17200 bĂ©nĂ©voles qui interviennent dans 9400 structures Ă©ducatives, partout en France, animĂ©s du dĂ©sir de partager avec des enfants le plaisir de frĂ©quenter les livres et d’entrer plus avant en littĂ©rature.   [...] 

Rentrée des associations théùtre et danse

L'heure de la rentrée a sonné pour les associations culturelles. Les ateliers théùtre et danse ont repris pour plusieurs d'entre elles. L'occasion de ne pas perdre de temps pour se retrouver et échanger sur les envies, besoins et sur les projets artistiques et culturels à mener avec la FAL pour cette nouvelle saison.

Les deux prochains rendez-vous Ă  venir :

   [...] 

Idées

L’eau

par Roland Moulin

Pendant que le prĂ©sident Macron vole de tribune en tribune pour se prĂ©senter comme le chantre de l’écologie, pendant que Greta Tunberg attaque la France au nom des droits de l’enfant, la cuisine va bon train dans les prĂ©fectures. On y utilise une casserole laissĂ©e par le gouvernement Sarkozy et adaptations postĂ©rieures dues madame SĂ©golĂšne   [...] 

MĂ©moires ouvriĂšres du Puy-de-DĂŽme

UniversitĂ© Populaire et Citoyenne (Éditions La Galipote)

par Marcel Col

Bertolt Brecht a Ă©crit un merveilleux poĂšme : « Questions que se pose un ouvrier qui lit Â» que nous avions publiĂ© avant l'Ă©tĂ© dans notre journal. Mais le recueil que nous propose l'UniversitĂ© populaire et Citoyenne 63 contient plutĂŽt des rĂ©ponses et des tĂ©moignages. EugĂšne Chaput, ancien ouvrier du bĂątiment,   [...] 

La mascarade du Brexit

par Pierre MIELE *

Tout au long des trois derniĂšres annĂ©es, les commentateurs expliquent, unanimes, que le « Peuple anglais Â» a choisi le Brexit, ce peuple jamais content, aux revendications hĂ©tĂ©roclites ; pas celui des villes, satisfait de son sort, ni celui de la jeunesse tellement avide de voyages sans frontiĂšres, d’émulation et de productivitĂ© au travail, de consommation tous azimuts, et   [...] 

Divers

Un convoi pour la Casamance

A LA RENCONTRE DE L'HUMANITE

par Alain Bandiéra

Le film d'une mission insolite, la "Route de la SolidaritĂ© et de l'AmitiĂ©, Ă  destination de la Casamance", a Ă©tĂ© prĂ©sentĂ© Ă  une centaine de spectateurs invitĂ©s par l’Amicale laĂŻque et le comitĂ© des fĂȘtes de Saint-Eloy- les-mines. Au cours du dĂ©bat qui a suivi la projection, le public a   [...] 

FORUM

FORUM

par Roland Moulin

Non, bien sĂ»r, il ne s’agit pas d’une attaque ad-nominem contre l’homme Blanquer. Son nom est seulement le symbole de la politique qu’il mĂšne comme avant lui le malfaisant Darcos, le transparent Chatel, le garagiste futuroscopique Monory et le bricoleur Jospin qui n’a jamais su mesurer les consĂ©quences de ces dĂ©cisions.

Ceci posĂ©, il est important   [...] 

Le bulletin Auvergne laïque (5 numéros par an) n'est plus diffusé sous forme papier.
Il est désormais diffusé en version numérique, gratuitement par email
à l'ensemble de nos adhérents, partenaires et contacts.
Si vous ne souhaitez pas recevoir par email les prochains numéros d'Auvergne laïque, il suffit de vous désabonner.