Auvergne laïque, dernière édition / LOISIRS

Coronavirus (Tragédie Antique)

par Michel Collonge

Néron, Agrippine sa mère, deux gardes...

Néron  (seul)

Home, l'unique objet de mon confinement

Home, entre tes murs, vais-je vivre longtemps ?

Vais-je avec Agrippine partager mon espace ?

Impossible ! Il faudra que la vieille trépasse !

                                                                               (Agrippine entre)

Gardes, arrêtez ma mère, cette vieille tarasque,

mais avant de la tuer récupérez ses masques

ses gants, son sopalin et son papier WC

et tout le contenu de son garde-manger !

Agrippine

Ô Mon fils ennemi ! N'aurais-je donc vécu

que pour voir mon enfant voler mon papier Q ?

Voler mon sopalin ! Pourquoi pas mes culottes

pour fabriquer des masques à chacun de ses potes ?

Qui osera porter mes dessous de Vénus

sera bientôt victime du coronavirus !

Néron

C'est cela ! C'est cela ! Gardes, arrêtez ma mère

Bientôt elle nourrira mes lions et mes panthères.

Chacun sera ravi que la croqueuse d'hommes

soit à son tour croquée dans le cirque de Rome.

Agrippine

Quand la « vieille «  paraît tout le monde se sauve

Imagine aux arènes la fuite de tes fauves

                                                                               (aux gardes qui approchent)

Gardes, n'approchez pas ! Je suis contaminée

La vie de qui me touche, demain est terminée !

Arrière les légionnaires !...

1er garde

                                 Oh putain, je veux pas

pour une culotte passer de vie à trépas.

Mais pour du papier Q et un peu de farine

je veux bien agripper Agrippine.

2ème garde

Pas moi mon camarade, je connais la matrone

Bien avant l'Empereur, c'est elle la patronne !

Nous mangerons les pissenlits avec Racine

avant que soit debout l'ehpad d'Agrippine

ou nous aurons les yeux au bec de Corneille

bien avant qu'elle soit morte la vieille !

Néron (à part)

Ma mère contaminée ? Qu'est-ce qu'elle mijote encore ?

Ce coronavirus, quel con s'il ignore

qu'en touchant Agrippine il a signé sa mort !

Ce n'est pas un microbe qui tue un dinosaure !

Agrippine (au 2ème garde)

Approche légionnaire, dis-moi quel est ton nom ?

2ème garde

                                                               Je m'appelle, Madame,....

Agrippine

                                                               Oui ?

2ème garde

                                                               Je m'appelle...Raymond !

Agrippine

Mais c'est joli Raymond ! Tu es mince, tu es beau

Et puis tu sens bon le sable chaud

toi qui me connais bien, toi qui sais qui je suis

j'aimerais, même vieille, te revoir une nuit !

( au 1er garde)

Quant à toi tu deviens l'ennemi d'Agrippine

pour du papier WC et un peu de farine.

J'aurai l'oeil sur toi et le jour et la nuit

Toi qui me connais pas, tu sauras qui je suis.

Néron

Arrêtez ces tirades, arrêtez ce laïus

combattons tous ensemble ce coronavirus.

Remettons à plus tard nos anciennes querelles

à la fin de la crise nous reviendrons à elles.

(Aux gardes)

Gardes, laissez aller Agrippine à ses frasques...

Mais pourquoi, pour garder, vous gardez pas vos masques ?