Pour visualiser correctement ce message,accĂ©dez à la version en ligne
Auvergne laïque n° 485 - juillet 2020

De la vérité en temps de crise…

Pierre Miele, mai 2020

Le coronavirus a créé une situation brutale de grand trouble collectif ! Danger mondialisé, ennemi  invisible et à peine connu ; aucune communauté scientifique n’en a du moins  la maîtrise. Si le danger est un fait,  les cibles en sont incertaines, et  la population ignore les moyens de s’en protéger : force est de faire confiance… Mais à qui ? à quoi ?

Nous avons assistĂ© Ă  une avalanche mĂ©diatique de « vĂ©ritĂ©s Â» pĂ©remptoires successives et de  consignes contradictoires, et deux Ă©vĂ©nements ont Ă©tĂ© particulièrement marquants et dĂ©monstratifs en la matière :

- de la part de responsables nationaux  aux dĂ©buts de la pandĂ©mie,  le dĂ©ni du danger et le refus d’avouer l’absence de masques et de moyens de test, dans le but de dissimuler des carences  ; cette attitude, au demeurant ridicule, qui n’est autre qu’une falsification des faits, est grave et ne peut que renforcer la mĂ©fiance dĂ©jĂ  grande Ă  l’égard de la parole politique et de celle des autoritĂ©s de l’Etat ;

- le mépris affiché par le désormais célèbre professeur Raoult, à l’égard des procédures de preuve scientifique et son affirmation publique que tout résultat scientifique pourrait ou devrait être soumis au débat des citoyens, donne à la vérité scientifique une valeur relative que diffusent par ailleurs des idéologues obscurantistes. Il promeut par là un contresens sur la controverse scientifique qui, elle, doit exister, mais qui ne relève pas du débat d’opinion. Ce positionnement à la face du monde décrédibilise son auteur, mais risque aussi, et c’est grave, de décrédibiliser la parole scientifique.

En 2017, le Cercle Condorcet avait consacrĂ© ses travaux aux modes de pensĂ©e qui contrarient la raison1 ; le contexte invitait alors Ă  s’interroger sur la puissance des croyances et Ă  mobiliser les moyens qui permettent de les contrer pour que la raison triomphe. C’est le terrorisme   [...] 

Vie fédérale

Le Grand Panorama Ă  Chambon sur Lac

L'historique

par Yves Lair

Le Grand Panorama est gĂ©rĂ© par la F.A.L. depuis une cinquantaine d’annĂ©es. En effet dès 1968, jeune membre du Conseil d'Administration, j'appris par le fils de M. JOUATTE, propriĂ©taire de cet Ă©tablissement (hĂ´tel classĂ© 3 Ă©toiles Ă  l'Ă©poque), que son père souhaitait le vendre rapidement. Je fis la proposition que nous puissions l'acquĂ©rir, bien soutenu en   [...] 


Avec les DDEN

Confinement, inégalités scolaires et école à la maison

par Anne-Marie Doly, pour l’UD DDEN 63

Deux tribunes parues dernièrement qui concernent l’école du confinement auxquelles ont retenu notre attention. On peut leur adjoindre le dernier ouvrage de B. Lahire sur les inĂ©galitĂ©s scolaires citĂ© dans l’une des tribunes, et un texte de l’AEF)[1] qui vante les mĂ©rites de Â« l’école Ă  la maison Â», revisitĂ©e pour un usage futur.   

La première tribune, Pour une Ă©cole de l’émancipation, est de Myriam Martin, Ă©lue, enseignante en lycĂ©e professionnel, met en question la « continuitĂ© pĂ©dagogique Â» vantĂ©e par le ministre Blanquer que permettrait l’école Ă  la maison. La seconde Ă©mane de hauts fonctionnaires (DASEN, inspecteurs gĂ©nĂ©raux, cadres du ministère) qui « dĂ©noncent le projet rĂ©actionnaire Â» du ministre. Toutes deux convergent dans une vive critique de l’action Ă©ducative du gouvernement qui utilise Ă  la fois un « management autoritaire Â», « un double discours permanent Â», « des formules d’affichages Â» et « un immense mensonge Â» pour mettre en Ĺ“uvre des rĂ©formes qui, au contraire de ce qu’elles dĂ©clarent, « ne font qu’augmenter les inĂ©galitĂ©s Â».

« Nous observons consternĂ©s, disent les hauts fonctionnaires, un système Ă©ducatif dĂ©tournĂ© de ses fondements rĂ©publicains et de ses valeurs et ne pouvons nous taire Â» devant la « mise au pas Â» idĂ©ologique   [...] 


Loisirs

Facétie

Cherchez l'erreur.

Il parait que le deuxième objet a été trouvé dans le grenier d'une Amicale Laïque puydômoise.

Mais la chose reste à vérifier.

Roland Moulin, avec la complicité technique de Florent Dal Moro


Idées

Coronavirus (Tragédie Antique)

par Michel Collonge

Néron, Agrippine sa mère, deux gardes...

NĂ©ron  (seul)

Home, l'unique objet de mon confinement

Home, entre tes murs, vais-je vivre longtemps ?

Vais-je avec Agrippine partager mon espace ?

Impossible ! Il faudra que la vieille trĂ©passe !

                                                                               (Agrippine entre)

Gardes, arrêtez ma mère, cette vieille tarasque,

mais avant de la tuer récupérez ses masques

ses gants, son sopalin   [...] 


Divers

Un livre de martyrs américains (Joyce Carol Oates)

Ă©ditĂ© par le « Centre National du Livre Â»

par Marcel COL

Tout commence en 1999 dans une rĂ©gion reculĂ©e de l'Ohio, avec l'assassinat d'un « mĂ©decin avorteur Â» qui a consacrĂ© sa vie Ă  la dĂ©fense du droit des femmes. L'assassin est un dĂ©sĂ©quilibrĂ© lĂ©gèrement obsĂ©dĂ© sexuel, qui prĂ©tend ĂŞtre investi d'une mission divine. Il se rend sans rĂ©sistance. Il est jugĂ©,   [...]